Traduction "Scarsick"

Fanzines, paroles, traductions, biographies, tablatures, interviews, liens...

Modérateurs: Lateralus, derF, Mr[P], jo, mateow

Avatar de l’utilisateurIluzal
SpiritSpirit
Messages: 52
Inscrit le: 06 Mars 2007, 15:22
Localisation: L'Hay-les-Roses (94)

Messagepar Iluzal » 22 Mars 2007, 14:49

Héhey, très cool tout ça ! Merci à ceux qui prennent la peine de traduire, c'est très appréciable.

J'ai en effet trouvé quelques petites erreurs de traduc', sans doute dues à un manque de contexte. Je vais apporter ma contribution en les indiquant ici si possible, pour rendre la traduction plus claire, peut-être plus fidèle à l'original aussi.

Encore merci !

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 22 Mars 2007, 15:04

Ah j'ai oublié de signaler que celui qui apportera le plus à la traduction gagnera le droit de traduire TPEIII! :twisted:
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurIluzal
SpiritSpirit
Messages: 52
Inscrit le: 06 Mars 2007, 15:22
Localisation: L'Hay-les-Roses (94)

Messagepar Iluzal » 22 Mars 2007, 15:32

Trop fort ! La chance :]

Voici des petites remarques concernant les deux premiers titres, à votre discrétion :

Scarsick

Pour le début j'abonde dans le sens de TimAmerica. Sick ne peut pas être traduit par Ecoeurant, plutôt Malade (ou Malsain, oui)

Le sens de Bucket m'échappe, par contre. Je sais que c'est un terme qui a plusieurs sens, mais je n'arrive pas à le mettre dans le contexte ici.

La suite s'adresse à mon avis à un Mr tout-le-monde. Le Tutoiement serait peut-être plus approprié, on retrouve dans pas mal de chansons un peu brutes de Daniel cette impression qu'il cherche à interpeler chacun. (This world you call home)
"Drone" est utilisé plutôt dans le sens "membre anonyme d'une ruche". La première définition que je trouve sur Wiktionary : A male bee or wasp, which does not work but can fertilise the queen. Très difficile à traduire en un seul mot... "Joyeux automate" ?

Un peu plus loin...

si seulement je pouvais me débarasser de ça / perturbant / inconfortable...
C'est dans la continuité de la phrase, il parle de This [...] bucket of insight and honesty. ça doit être remplacé par ce, je pense.



Spitfall

Ma traduction du refrain :

Il n'y a rien tel qu'une enfance brisée
Il n'y a rien tel qu'une maison détruite
Il n'y a rien tel qu'une légende sur ton capot (j'adhère parce que je ne vois pas vraiment le sens)
Il n'y a rien tel qu'un enregistrement d'ordres de restriction,
que des désordres marginaux exprimés
qu'un chemin violent vers le sommet
Plus longtemps tu te seras battu toi-même, plus long sera le crachat

(the longer [...] the longer implique une relation entre les deux)

fuck you right down to the core -> va te faire mettre jusqu'à l'os ?

/ c'est si instable - tu ne peux pas l'obtenir?
Can't you get it ? -> Tu saisis pas ?

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 23 Mars 2007, 11:38

Le sens de Bucket m'échappe, par contre. Je sais que c'est un terme qui a plusieurs sens, mais je n'arrive pas à le mettre dans le contexte ici.


J'ai eu du mal à mettre "seau", mais c'est le seul mot que j'ai pu trouver.




La suite s'adresse à mon avis à un Mr tout-le-monde. Le Tutoiement serait peut-être plus approprié, on retrouve dans pas mal de chansons un peu brutes de Daniel cette impression qu'il cherche à interpeler chacun. (This world you call home)



Je suis assez d'accord avec toi, et j'ai été confronté à cette question pendant toute la traduction. J'ai l'impression qu'il joue entre les 2. Parfois, je trouvais que le tutoiement marchait moins bien. Ici par exemple, ça marche mieux, sauf le début et la fin pour moi. Quoi choisir?




si seulement je pouvais me débarasser de ça / perturbant / inconfortable...
C'est dans la continuité de la phrase, il parle de This [...] bucket of insight and honesty. ça doit être remplacé par ce, je pense.



D'accord avec toi.




Il n'y a rien tel qu'une enfance brisée
Il n'y a rien tel qu'une maison détruite
Il n'y a rien tel qu'une légende sur ton capot (j'adhère parce que je ne vois pas vraiment le sens)
Il n'y a rien tel qu'un enregistrement d'ordres de restriction,
que des désordres marginaux exprimés
qu'un chemin violent vers le sommet
Plus longtemps tu te seras battu toi-même, plus long sera le crachat

(the longer [...] the longer implique une relation entre les deux)



Je sais pas pourquoi j'ai pas mis "tel que" sur toutes les phrases!? Tu as raison. Et pour le "no longer", d'accord aussi.





fuck you right down to the core -> va te faire mettre jusqu'à l'os ?



C'était ça la phrase que je cherchais! Je me souviens que je ne trouvais pas ce que je voulais mettre. Parfait.



/ c'est si instable - tu ne peux pas l'obtenir?
Can't you get it ? -> Tu saisis pas ?




Ok aussi.




Merci Iluzal. N'hésitez pas les autres aussi. Je vais pas corriger tout de suite, j'attends d'autres propositions.
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurIluzal
SpiritSpirit
Messages: 52
Inscrit le: 06 Mars 2007, 15:22
Localisation: L'Hay-les-Roses (94)

Messagepar Iluzal » 23 Mars 2007, 15:12

Hop ! Deuxième passage. Rien à signaler pour Cribcaged, c'est assez simple je pense.

America :

hey - Dieu-Furieux ou Coca-Diététique? -> Coca light en france ;)

qui ça préoccupe que ça soit une blague -> "Who cares ?" serait plutôt "Peu importe" en Français, donc Peu importe que ce soit une blague, selon moi.

pays de la bravoure et de la liberté -> "Land of the brave and free", on parle plutôt des braves et des hommes libres, ç'aurait été Bravery and Freedom sinon :] Je dirais donc Terre des hommes braves et libres ;


Chaque jour de nouveaux fonds -> "Each day a new store" ce ne serait pas plutôt "Chaque jour un nouveau magasin" ? Je l'avais compris comme ça, personnellement.

Chaque jour une nouvelle guerre -> Attention, c'est "Each Year", là, donc chaque année ;)

ne me quittes-tu pas -> "Ne t'en vas pas" ?

je vais faire de mon mieux pour t'aider -> Faute de frappe ? Lapsus ? :p Ce serait plutôt "Je ferai de mon mieux pour t'aimer"

je sais que vous n'êtes plus là -> "I know you're out there", ce serait plutôt "Je sais que vous êtes là !"

pas hors de la peur / pas hors de la cupidité -> Ici "out of" est plutôt dans le sens "pas par la peur, pas par la cupidité"

piétinant vos usages / usés sur le sol -> Difficile de faire une traduction mot-à-mot ici. "Treading your worn, worn down ground" ce serait plutôt "foulant vos terres usées, délabrées" mais usées et délabrées va avant terres :p c'est pas très français. Je dirais : foulant vos ruines / vos terres usées.

La fin c'est plutôt des ordres ou des conseils.
s'élever vers votre ancienne gloire -> Elève-toi vers ta gloire passée
être braves et chaleureux -> Sois brave et chaleureuse

Prochaine étape : le texte sulfureux de Disco Queen ! (le lire en Français c'est encore plus choquant qu'en anglais :D)

Messages: 7
Inscrit le: 17 Juin 2004, 14:21

Messagepar norbert.latruffe » 25 Mars 2007, 12:55

Bonjour à tous.
Je me suis pris au jeu et ai essayé de traduire Spitfall. Je me suis fixé 4 règles :
1) Ne pas lire les autres traductions
2) Essayer de traduire le sens plus que les mots
3) Aller jeter un coup d'œil après pour améliorer les choses
4) Quand un sens me fait hésiter, choisir celui qui n'a pas déjà été choisi par Mateow ou TimAmerica
5) Si le sens de ma traduction est trop proche de celles déjà faîtes par Mateow et TimAmerica, ne pas poster la mienne

Ma traduction est assez différente, donc, en respectant la règle n°5, je me permets de la poster.
Commentaires et surtout critiques sont non seulement bienvenus mais fortement appréciées dans la mesure où de nombreux passages sont vraiment ambigus.

Code: Tout sélectionner
CRACHER SON PROPRE PIEGE

1 : PRÉSENTATION DE LA STAR
On te voit tous les jours
Les mains sur l'entrejambe, toujours quelque chose à dire
T'as commencé avec des modèles réduits de grosses cylindrées
Pour en arriver à des BMW tape-à-l'oeil et une cour de lèche-cul et de perroquets junkies
Putain de gloire, étalée sur des photos
Saluée et applaudie par des impresarios encore plus riches
Maintenant que t'es une star
Que t'es arrivé aussi loin
Et que le monde entier sait enfin qui tu es
(Mais qui es-tu vraiment ?)
Tu exhibes tes six Mercedes noires et tu bois du grand champagne, comme ils le font tous
Et les pauvres, à ta porte, te consternent
Et la seule capote que tu vois est celle de ta propre voiture
As-tu la moindre idée de qui tu es?
Mon pote, j'en doute
Je veux dire... Une Mercedes
Voilà bien une voiture merdique de vieux républicain coincé
Marre de t'entendre prêcher les pauvres comme auparavant
Maintenant, tu n'es qu'un lâche
Ne laissant plus entrer chez toi que la télé
Vieillissant
Salue et entre en piste
La fureur sur scène devient bien fade, comme les tubes que tu vends
Heureusement, les talk show te réveillent
Faire des rimes dans les combats à main nue des prime time et cracher ton fiel à la lumière des projecteurs comme une star t'enlève un poids des épaules
Un fardeau qui roule, roule, encore  et encore

Rien n'est comparable à une enfance brisée
Rien n'est comparable à un foyer brisé
Rien n'est comparable à une rumeur de quartier
Rien n'est comparable à un casier judiciaire avec "irresponsabilité pénale"
Des désordres franchement limites
Un chemin long et violent jusqu'à la gloire
Plus longtemps tu te bats
Plus loin tu craches ton propre piège


2 : AINSI SE RAPPELLE LE BESOIN
Tu es tellement perdu
Que malgré tout ce que ça t'a coûté
Tu ne vois toujours pas qu'en réalité
La seule chose que tu as échoué à acheter est une personnalité
Tu es piégé dans le moule du rappeur délinquant
Tu vends, mais tu es à vendre
Je veux dire
Je ne peux croire que tu paies tout cet or
A quelque décorateur d'intérieur qui te donne des certificats de conformité
Il semble que tu t'égares avec ton agent d'assurance
En arrivant à une nouvelle définition de la pauvreté
C'est une blague
Comme celles que tu fais dans chaque clip vidéo
Pour séduire les gosses avec du pognon
Avec tous les "aha yo" et "frangins" re-pompés et usés jusqu'à la corde
Je suppose que ce dont nous avons besoin, c'est d'un nouveau clown
Pour nourrir nos enfants
Avec un nouveau look et le pouvoir de séduction d'une tapineuse
Alors que "salope" devient banal, tu reviens sur le devant de la scène avec un nouveau gimmick
Et tu laisses la télé censurer tes propos une fois de plus
Exactement ce dont on a besoin dans chaque magasin
Ainsi se rappelle le besoin : "Toujours !"
T'as tellement raison
Un chevalier étincelant sur une monture blanche
Un vrai héros
Ouais
Vas te faire enculer
Vas te faire enculer bien profond
Tu sais quoi ?
Tu n'es qu'un chieur de plus labellisé "Attention paroles explicites !"

Rien n'est comparable à une enfance brisée
Rien n'est comparable à un foyer brisé
Rien n'est comparable à une rumeur de quartier
Rien n'est comparable à un casier judiciaire avec "irresponsabilité pénale"
Des désordres franchement limites
Un chemin long et violent jusqu'à la gloire
Plus longtemps tu te bats
Plus loin tu craches ton propre piège
Quand tu rapes, t'emmerdes tout le monde


3 : REDEFINITION DES ORGIES ROMAINES
Yo
Je suppose que quand tu es défoncé
Tu ferais mieux de vider le barillet
Faut saisir sa chance
Non ?
Vide ton propos et ton chargeur
A la une des magazines
Laisse chaque coup partir, laisse la merde sortir
Le spectacle doit continuer, encore et encore
Tu y es, mon pote
Mais il est triste d'apprendre
Quand ton image implose
Toute cette merde qui éclabousse tes fans
Tout comme tes paroles, alors que tu brillais encore
Mais le jeu arrive à sa fin
Piégé, répétant ton nom
Encore et encore
Comme si tu étais effrayé, nous oublierons ça
On ne peut t'en vouloir
A part votre nom, c'est gênant, mais vous êtes tous les mêmes
C'est tellement nul - tu piges ?
Et peut-être as-tu raison d'avoir peur
Moins malade qu'on pourrait le croire
Dans ton propre délire ([i]de Koks ???[/i]) navrant
d'obsédé sexuel
Moi, je dis
Qu'à mes yeux, tu ne fais que redéfinir
Les orgies vomitives de la Rome antique

Rien n'est comparable à une enfance brisée
Rien n'est comparable à un foyer brisé
Rien n'est comparable à une rumeur de quartier
Rien n'est comparable à un casier judiciaire avec "irresponsabilité pénale"
Des désordres franchement limites
Un chemin long et violent jusqu'à la gloire
Plus longtemps
tu dis te battre
Plus loin tu craches ton propre piège


4 : UN HOMME POUR LES FOULES
Tu es un homme
Pour les foules
Tu as séduis toutes les classes
Ces imbéciles sont à toi
Tous ces casse-pieds qui passent à la caisse
Pour tes suites de palace
Et les pilules qui t'aident à avancer
Dans ton avidité
Tu ne portes pas toi-même les chaînes qui sont nécessaires sur tes fans
Pour qu'ils t'adorent
Pour qu'ils s'agenouillent devant toi
Plus précieux pour toi que ton cerveau et que tes mains
Ils vivent pour toi
Si seulement tu pouvais voir ce vieil arbre
Cette hiérarchie patriarcale
Au sommet de laquelle tu voudrais être
Tu as besoin de nombreuses racines pour te lécher les bottes
Ne vois-tu pas ?
Tu es un homme fait pour les foules
Tu as besoin de tous ces idiots
Leur destin est relié à celui que tu étais
Sais-tu qui tu étais ?
Qui tu es ?
Pas celui des paroles qu'ils achètent
Ils concourent à ta conquête
Bien qu'étant un perdant par nature
Et tu as besoin d'eux comme ils sont, ils ne doivent pas prendre leur envol
Afin qu'ils obéissent comme les chiens qu'ils sont
Les engrenages sous le capot de ta Mercedes
Ils paieront ton voyage vers le dédain
Tu es un homme pour les foules
Ton voyage est un séjour à travers les classes
Tu es en haut
Ils sont en bas
Et il faut que cela reste comme ça
Tu vois, sans eux, tu ne serais rien de plus que ce que tu étais avant
Et tu sais que c'est très peu
C'est juste ou injuste, au choix :
Seulement un petit bonhomme triste avec les mains sur son entrejambe

Rien n'est comparable à une enfance brisée
Rien n'est comparable à un foyer brisé
Rien n'est comparable à une rumeur de quartier
Rien n'est comparable à un casier judiciaire avec "irresponsabilité pénale"
Des désordres franchement limites
Un chemin long et violent jusqu'à la gloire
Plus longtemps tu te bats
Plus loin tu craches ton propre piège
Quand tu rapes, tu emmerdes tout le monde


5 : YO
Tu n'es qu'un
type qui surfes sur la vague des stickers "Parental Advisory"
Yo


NDT (ça fait bien...) :
Concernant le titre :
- Spitfall = spit + fall = la chute du crachat / pitfall = piège, embûche
Concernant la partie 2 :
- Le rappeur Method Man aurait sorti non officiellement un titre appelé "A bitch is a bitch", contenant le "wassup ho" - critique directe ? ("Fuck you right down to the core")
Concernant la partie 3 :
- Vomitorium = vomitoire, en latin = issue pour faire sortir la foule d'un théâtre
- Je ne parvient pas à traduire "Empty your word and pose magazine" car 1) "pose magazine" ne devrait pas se traduire comme "pose in magazine" et de plus, dans le contexte que j'ai cru comprendre, il y a là aussi un jeu de mot : "magazine" = aussi magasin/chargeur d'une arme à feu puis "to shoot" = prendre une photo / tirer un coup de feu

Avatar de l’utilisateurderF
AdministrateurAdministrateur
Messages: 2173
Inscrit le: 26 Août 2003, 23:49

Messagepar derF » 25 Mars 2007, 15:28

Concernant le "tale from your hood", j'aurai traduit par quelque chose du style "histoire bien de chez toi" (désolé pour la formulation), en référence à toutes les anecdotes que certains rappeurs racontent sur leur passé mouvementé et qui forgent leur mythe. En particulier avec toute la vague de gangsta rap qui se vend évidemment sur cette image de mecs qui ont vécu des trucs incroyables entre le "ghetto", la drogue, les armes, la guerre des gangs, la prison...

Je pense par exemple à 50 Cents dont le simple nom évoque cela : il se plait à raconter que ce pseudo lui vient de la pièce de 50 cents qu'on aurait laissé à côté de lui après l'avoir laissé pour mort (on lui aurait tiré 9 balles dessus je crois)... D'ailleurs, le film qui retrace sa vie avait pour sous-titre "Bulletproof"...

Y'a un peu de ça aussi dans le rap français où les rappeurs sur-revendiquent leur origine des cités et ont pleins d'histoire à raconter sur le sujet.

Messages: 7
Inscrit le: 17 Juin 2004, 14:21

Messagepar norbert.latruffe » 25 Mars 2007, 15:34

Et il faudrait donc comprendre qu'il est indécent d'utiliser de (sans doute) fausses/exagérées histoires sordides pour vendre son image... à des personnes qui vivent vraiment ces histoires sordides... ?

Avatar de l’utilisateurAsh
Used To PainUsed To Pain
Messages: 660
Inscrit le: 17 Mai 2005, 12:08
Localisation: Bourges

Messagepar Ash » 25 Mars 2007, 16:00

derF a écrit:Concernant le "tale from your hood", (...)
Y'a un peu de ça aussi dans le rap français où les rappeurs sur-revendiquent leur origine des cités et ont pleins d'histoire à raconter sur le sujet.

et peut-être y a-t-il un jeu de mots avec le conte (tale) Le Petit Chaperon Rouge, c'est-à-dire The Little Red Riding Hood...

Autrement dit des histoires tirées de dessous leur propre "chaperon".


Ash
Then I came to be - Gildenlöw
To do is to be - Nietzsche
To be is to do - Kant
Do be do be do - Sinatra

Avatar de l’utilisateurderF
AdministrateurAdministrateur
Messages: 2173
Inscrit le: 26 Août 2003, 23:49

Messagepar derF » 25 Mars 2007, 18:15

norbert.latruffe a écrit:Et il faudrait donc comprendre qu'il est indécent d'utiliser de (sans doute) fausses/exagérées histoires sordides pour vendre son image... à des personnes qui vivent vraiment ces histoires sordides... ?


A mon avis, la critique de Daniel vise la surenchère de tout ça (enfance brisé + foyer brisé + histoires à dormir debout + casier judiciaire qui en atteste + ...) et surtout l'auto-récupération que des rappeurs peuvent faire de leur propres malheurs passés, pour ne plus être finalement que des "prostitués du Parental Advisory". Le tout au service de leur légende et des $$$$$ bien entendu dans la mesure où l'industrie musicale suit volontier. Conclusion, ils sont dans le système quand ils se proclament hors de celui-ci.

Comme dirait Sean Bateman : "Typical" ;)

Messages: 7
Inscrit le: 17 Juin 2004, 14:21

Messagepar norbert.latruffe » 25 Mars 2007, 22:22

derF a écrit:...auto-récupération que des rappeurs peuvent faire de leur propres malheurs passés

J'aime bien cette interprétation. Le refrain serait donc plus proche des traductions précédentes:

Rien de tel qu'une enfance malheureuse
Rien de tel qu'un foyer brisé
Rien de tel qu'une bonne vieille histoire du quartier
Rien de tel qu'un casier judiciaire...

... pour vendre des albums...

Des idées sur le sens du titre ?

Avatar de l’utilisateurIluzal
SpiritSpirit
Messages: 52
Inscrit le: 06 Mars 2007, 15:22
Localisation: L'Hay-les-Roses (94)

Messagepar Iluzal » 26 Mars 2007, 10:20

Chapeau bas, Norbert ! A plusieurs on va bien réussir à traduire ce gros morceau ;)

Concernant le sens de Spitfall :
Aux premières écoutes - et je trouvais que ce sens collait bien - je voyais la dernière phrase du refrain comme : "plus tu mettras de temps à tracer ton chemin vers la gloire, plus dure sera la chute(fall)/humiliation(spit)", c'est l'espèce de traduction simultanée que j'en ai fait, mais c'est vrai que ce jeu de mot est déroutant ! On ne peut à mon sens pas traduire le terme sans perdre toute la ruse qu'il y a derrière sa création.

Pour moi c'est un mélange de piège/humiliation/chute.

Piège parce que l'illusion d'une gloire temporaire te fait oublier ce qui t'arrivera quand tu passeras aux oubliettes ;
Humiliation car une fois la gloire passée on a tendance à passer pour un has-been, quand on fait partie des artistes "à la mode" qui n'ont finalement pas une personnalité intéressante ;
Chute parce qu'on tombe de haut quand ça arrive.

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 26 Mars 2007, 21:04

Pour tes modifs sur America, je suis d'accord Iluzal.

A part pour:
Chaque jour de nouveaux fonds -> "Each day a new store" ce ne serait pas plutôt "Chaque jour un nouveau magasin" ? Je l'avais compris comme ça, personnellement.

J'avais volontairement mis "fonds". Comme ça tu as en même temps le magasin (fond de commerce, financier), et tu as déjà les fonds financiers pour la guerre. Un peu une occasion de faire passer un jeu de mots à la Daniel. :) Qu'en pensez vous?
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 26 Mars 2007, 21:48

Bravo norbert, ta traduction est beaucoup plus lisible. Au moins tu as pris le temps de bien réinterpréter les paroles après, ce que j'ai pas pris le temps de faire.
C'est nettement plus agréable comme ça.

Si tu veux reprendre les autres, y a pas de problème. Je pense que tu gagneras le grand prix. :D


C'est marrant, pour "pitfall", je viens de découvrir aujourd'hui (en regardant les bonii du Parrain! :) ), que ça se traduisait par "piège". Et puis là, qu'est ce que je lis...
Ca me semble nettement plus clair ainsi. N'empêche que je ne vois pas de bonne formulation en français pour ce titre.


Pour le Vomatorium, j'avais envoyé ça y a un moment dans un autre topic. Avez vous déjà entendu ça ou je rêve?

Quand au "vomatorium", si je ne me gourre pas, ça n'est pas un endroit pour gerber. Il me semble que c'était le couloir qui menait au centre de l'arène. C'est de là qu'arrivent les gladiateurs pour se rentrer dans le lard et s'entretuer devant un public qui est friand de cette boucherie.
Ca me semble assez bien convenir aussi au contexte. On envoie des mecs au centre de l'arène, sous les projecteurs. Ce sont des stars, adulées par le public, mais ils sont controlés par un système. Ils sont manipulés par des producteurs qui veulent faire du blé ("all cheered on and applauded by even richer promoters") et balancés au public (tu n'es qu'un rappeur de plus) et se battent pour voir celui qui sera le dernier.
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Messages: 7
Inscrit le: 17 Juin 2004, 14:21

Messagepar norbert.latruffe » 26 Mars 2007, 23:13

Tim a écrit:Si tu veux reprendre les autres...

M'étant pris au jeu, je crois bien que j'ai envie de continuer. Alors, essayer de traduire les autres... Pourquoi pas... J'ai l'intention de jeter un coup d'oeil à Disco Queen, dont le double sens a l'air pas mal ambigu lui aussi. Dès que j'ai un peu de temps libre...

PrécédentSuivant

Retour vers POS. Archives

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron