[Scarsick] "Scarsick" : Interprétations etc...

Faites part de vos critiques, de vos interpretations, vos attentes, discutez des concepts, etc... sur tout ce qui touche les oeuvres de PoS et les side-projects de ses membres...

Modérateurs: Lateralus, derF, Mr[P], jo

Avatar de l’utilisateurMetalYogi
AdministrateurAdministrateur
Messages: 2836
Inscrit le: 09 Sep 2003, 22:41
Localisation: Rouen

[Scarsick] "Scarsick" : Interprétations etc...

Messagepar MetalYogi » 22 Jan 2007, 18:55

C'est parti pour les interprétations desn morceaux de Scarsick. Deux morceaux par semaine me semble etre un rythme correct. Nous commencons logiquement par Scarsick qui selon Johan Halgren est une introduction à tous les autres morceaux de l'album.

Rappel des paroles :

    scarsick
    [welcome to the dark age of treason]
    // SICK / it’s all SICK / I feel sick / I’ll be sick / then it’s fine / I’m conform / to your norm / with a bucket full of me / I’ll be free / finally / I will see / what you mean with your freedom / this world you call home / not alone / happy drone / won’t be sick of these cars / all these codes / and these bars / all these sickening scars / I’ll believe in the way / of the stripes and the superstars / I will fall in line / and obey / ‘cause the price is so small / almost nothing at all / if l’m just losing ME / then the ideals and truths / will follow naturally / happily I will settle for / your conformative apathy / if l could just get rid of this / unsettling / uncomfortable / unbendable / bucket of insight and honesty / this SICK SICK SICK bucket of reality / but you see: this sick will stick / ‘cause it’s ME / it’s ME / step into the dark age of treason / today the only voice of reason / would have to be the sound / of the soup of the season hitting ground / hitting ground... / SICK / feeling sickened by this fucking travesty / is just a sign of sanity / you’re not alone / and every time that you hurt / every cut / every scar and / every time you just hate / everything that you are / it is simply the instinct to flee / to escape from this mess / this continuous rape / of what’s true / and what’s real / so you gnaw at your paw / to get out of the trap / of the cage / of our time / all that rage / is your struggle to survive / they think you wanna die / when in truth you just strive / biting every hand / just to stay alive / but can you hear that sound / in you ear / growing louder and loader / the whole world around you / a pounding and grinding / that tells you that / you’re not alone / it’s the sound of / thousands and thousands / of vixen teeth / hitting BONE / step into the dark age of treason / today the only voice of reason / would have to be the sound / of the soup of the season / hitting ground... / SICK... / of these bars and these cars / I feel sick / you are making me sick / so sick / you are making me sick / it's all sick / we're all sick / you are making me sick /soup of the season / hitting ground //



Lachez vous, et n'ayez aps peur d'etre bavards. Et s'il vous prend l'envie d'en faire une traduction n'hesitez pas
Si une scie scie un cyprès, six scies scient the number of the beast

Avatar de l’utilisateurjo
AdministrateurAdministrateur
Messages: 3695
Inscrit le: 10 Sep 2003, 16:36
Localisation: Royaume de Norvège

Messagepar jo » 22 Jan 2007, 19:03

pour la traduction pas la peine mateow doit livrer sa traduc de tout l'album prochainement ;-)
Image

mateow
ModérateurModérateur
Messages: 480
Inscrit le: 09 Sep 2003, 15:28
Localisation: L.A.

Messagepar mateow » 22 Jan 2007, 23:24

Elle sera en ligne le 05/02 très précisément, date de la sortie officielle française ! 8)
If death is but a dream then don't let me fall asleep...

Avatar de l’utilisateurkeila
Perfect ElementPerfect Element
Messages: 812
Inscrit le: 21 Août 2005, 01:16
Localisation: Montmorency (95)

Messagepar keila » 23 Jan 2007, 00:08

Pour résumer :

- il présente le problème global de notre société : la conformité, la perte de soi etc.

- il précise qu'être conscient qu'il y a quelque chose qui ne va pas et en être fou de maladie, en réalité c'est ça qui est sain. La volonté que certains croient voir de fuir la vie est en réalité une volonté de fuir cette vie, mais de vivre au contraire, au lieu de faire semblant de vivre comme les gens le font.
ça me rappelle une phrase que j'avais vue je ne sais plus où : "people are about as happy as they make up their mind to be"...

- Enfin, la seule façon d'éjecter la maladie, c'est comme quand on a un peu trop bu, la seule manière d'aller mieux c'est de vomir pour expulser tout ce qui ne va pas en nous.
please... help me to fly!!!

Avatar de l’utilisateurEpitaph
SpiritSpirit
Messages: 51
Inscrit le: 15 Nov 2006, 21:48
Localisation: Ile de France

Messagepar Epitaph » 23 Jan 2007, 20:53

Par contre y'a une faute dans les paroles, c'est "step into the dark age of treason", et pas "into the darness" :wink:
Pain is an unavoidable side-effect.

Avatar de l’utilisateurjo
AdministrateurAdministrateur
Messages: 3695
Inscrit le: 10 Sep 2003, 16:36
Localisation: Royaume de Norvège

Messagepar jo » 23 Jan 2007, 21:47

exact, je sais pas où tu as pris ces paroles Yogi, mais ce ne soit pas les bonnes :wink:
Image

Avatar de l’utilisateurkeila
Perfect ElementPerfect Element
Messages: 812
Inscrit le: 21 Août 2005, 01:16
Localisation: Montmorency (95)

Messagepar keila » 23 Jan 2007, 23:55

Oui et c'est "today the only voice of reason"
please... help me to fly!!!

Avatar de l’utilisateurMetalYogi
AdministrateurAdministrateur
Messages: 2836
Inscrit le: 09 Sep 2003, 22:41
Localisation: Rouen

Messagepar MetalYogi » 23 Jan 2007, 23:57

ben ce sont les seules dispo sur internet, et j'ai viré le fichier que tu m'avais envoyé
Si une scie scie un cyprès, six scies scient the number of the beast

Avatar de l’utilisateurjo
AdministrateurAdministrateur
Messages: 3695
Inscrit le: 10 Sep 2003, 16:36
Localisation: Royaume de Norvège

Messagepar jo » 24 Jan 2007, 00:17

je corrige et je mets les bonnes alors ;-)
Image

Avatar de l’utilisateurHitomi
PilgrimPilgrim
Messages: 206
Inscrit le: 31 Août 2006, 00:21
Localisation: Champs sur Marne (77)

Messagepar Hitomi » 02 Fév 2007, 00:53

Même si la traduc arrive bientôt je peux me permettre de poster la mienne avec la "petite" analyse qui suit?
De toute facon ma traduc sera forcément moins bien que celle de mateow vu que mon anglais est un peu approximatif.
Enfin bref le temps de tapper tout ca et je l'envoie et puis bah si fallait pas vous effacerez lol

Avatar de l’utilisateurnama kemono
Used To PainUsed To Pain
Messages: 425
Inscrit le: 25 Déc 2005, 13:59
Localisation: bordeaux

Messagepar nama kemono » 02 Fév 2007, 01:12

bien sur fait twa plaisir :D
"La pensée se forme dans l'âme comme les nuages se forment dans l'air"

Avatar de l’utilisateurHitomi
PilgrimPilgrim
Messages: 206
Inscrit le: 31 Août 2006, 00:21
Localisation: Champs sur Marne (77)

Messagepar Hitomi » 02 Fév 2007, 02:33

ouahyaaaaaaaa mon analyse fait 5 pages sur word!!!! Je vous promet je vais tenter de poster un truc lisible MDRRR

Avatar de l’utilisateurHitomi
PilgrimPilgrim
Messages: 206
Inscrit le: 31 Août 2006, 00:21
Localisation: Champs sur Marne (77)

Messagepar Hitomi » 02 Fév 2007, 02:55

Scarsick – Step into he dark age of treason

J’ai organisé l’analyse comme ceci :

En rouge les paroles

En jaune la traduction (je la mettrai sous forme de phrase sans les / ça sera plus simple. En italique je mets les mots dont la traduction n’est pas top, je suis pas experte. Pour sick c’est malade ou écoeuré alors j’ai fait des choix par moment mais je sais pas si ce sont les meilleurs, ca passe mieux en anglais quand même… lol)

En noir l’analyse (enfin en blanc sur le forum en fait lool)

J’ai découpé les couplets en différentes parties mais bon je me trompe peut-être aussi. Vu qu’il n’y a pas de ponctuations dans les paroles c’est à chacun de les retrouver en fonction de ce qu’il comprend. Donc vous serez peut-être pas d’accord avec mon découpage, mais j’attends des remarques =)

1er couplet :

Le premier couplet explique l’état d’esprit dans lequel est He.

//SICK / it’s all SICK / I feel sick / I’ll be sick / then it’s fine / I’m conform / to your norm / with a bucket full of me / I’ll be free / finally / I will see / what you mean with your freedom /

Malade, tout est malade, je me sens malade, je serai malade.
Alors c’est bien, je suis conforme à vos normes.
Avec un seau plein de moi, je serai libre. Finalement, je verrai ce que voulez dire avec votre liberté.


Dès le début il insiste sur le fait qu’il est malade (ou plutôt écoeuré mais le double sens est important). Puis il enchaîne sur le fait qu’il est comme notre monde le veut, dans les normes, et c’est peut-être ça qui le rend malade. Mais c’est justement en étant malade et écoeuré, qu’il pourra être libre et qu’il ouvrira les yeux sur cette fausse liberté que promet le monde.

this world you call home / not alone / happy drone / won’t be sick of these cars / all these codes / and these bars / all these sickening scars / I’ll believe in the way / of the stripes and the superstars / I will fall in line / and obey / ‘cause the price is so small / almost nothing at all / if l’m just losing ME / then the ideals and truths / will follow naturally /

Ce monde que vous appelez votre maison, jamais seul, joyeux bourdonnement, ne sera pas écoeuré de ces voitures, de tous ces codes et ces barreaux, de toutes ces voitures écoeurantes.
Je crois aux chemins des tenues et des superstars. Je tomberai d’accord et j’obéirai parce que le prix à payer est trop faible, presque rien du tout. Si je me perds moi-même, alors les idéaux et les vérités suivront naturellement.


Justement, la suite du couplet est axé sur ce monde, bruyant et qui enchaîne les gens avec ses codes et ses barrières. Et le pire c’est que les gens sont prit dans le tourbillon avec joie… Le ton se fait de plus en plus ironique. He se place dans la peau de ceux qui acceptent le monde, pris par la futilité des apparences ("stripes and superstars"). En tant qu'homme du monde il va donc obéir même si cela signifie que l'on perd son âme. Et pour bien faire sentir le côté irraisonné et illogique de la situation il annonce très ironiquement que l'âme ne vaut rien, et qu'en la perdant on permet naturellement aux idéaux de revenir. Ce qui complètement paradoxal. C'est en gros une sorte d'excuse que se donne ceux qui tombent dans le système.

happily I will settle for / your conformative apathy / if I could just get rid of this / unsettling / uncomfortable / unbendable / bucket of insight and honesty / this SICK SICK SICK bucket of reality / but you see: this sick will stick / ‘cause it’s ME / it’s ME /

Joyeusement je me contenterai de votre apathie conforme si je pouvais juste me débarrasser de ce déstabilisant, inconfortable, inflexible, seau d’intuition et d’honnêteté, ce seau de réalité écoeurant (x3).
Mais vous voyez : cette maladie me collera (à la peau), parce que c’est MOI, c’est MOI


Et en tant qu'homme du monde il restera endormi, sourd et aveugle à la vérité, et cela il le fera avec joie. Mais c'est là qu'arrive la transition vers sa "maladie", ce qui fait qu'il est différent des autres. Il pourrait très bien faire comme tout le monde s'il n'avait pas été atteint par le "fléau" de la réalité, de la vérité. Le virus c'est donc la réalité et sa triste vérité. Et la seule raison qu'il invoque sur le fait qu'il ait été contaminé c'est qu'il est lui, lui et son passé, lui et tout ce qu'il a vécu, ce qui a fait qu'il a ouvert les yeux.


On peut donc prendre de deux façons ce couplet. En effet He est tout simplement écoeuré donc malade de voir le monde. Mais on peut aussi penser que c'est le monde qui voit en lui un malade (atteint de la "vérité") parce que il ne pense pas comme les autres.
Ce premier couplet est donc très paradoxal car dans la logique des choses la maladie est quelque chose de mauvais et donc en suivant ce raisonnement c'est le monde qui devrait être malade et He qui en est guéri. Alors pourquoi est-ce l'inverse? Parce que dans notre monde les malades sont censés être moins nombreux que les bien portants. Il est toujours plus facile de guérir une personne plutôt que l'humanité entière.
Vu qu'ici on fait plus allusion à une maladie mentale, c'est comme si un être sain se retrouvait au milieu d'un hôpital psychiatrique… Par l'ensemble des patients il serait considéré comme fou! Et au final dans sa tête tout s'inverse, il se présente comme étant le malade parmi des gens sains. Mais il sait quand même qu'il est le seul libéré de l'aliénation collective.
Et c'est là qu'arrive le refrain.

Refrain

step into the dark age of treason / today the only voice of reason / would have to be the sound / of the soup of the season / hitting ground / hitting ground...

Entrez dans l'âge sombre de la trahison, aujourd'hui seule voix de la raison, qui devra être le son de la soupe de la saison. Percuter le sol. Percuter le sol…

C'est une sorte d'appel, pas d'appel à l'aide, mais plutôt un appel à le rejoindre. Pour l'instant il est seul à trahir le monde et pourtant la trahison est la seule voix de la raison (et même la seule voie) à suivre. Et pour lui c'est ce qu'il faut que le monde entende.
Je ne suis pas sûre de mon interprétation mais pour moi "the soup of the season" fait référence un peu au "tube de l'été". Quand on parle de soupe que l'on entend ça fait tout de suite penser au succès d'une année à la radio, que toute la masse reprend en cœur. C'est déjà à mon avis une entrée en matière pour Spitfall avec la merde (je ne fais que citer Daniel hein lol avec ses shit) que nous sert les rappeurs.
Mais donc ici il faut que la voix de la raison soit reprise par tous, d'où la comparaison avec ce que la collectivité reprend (bêtement).
Malheureusement la fin du refrain ne laisse rien présager du bon… On a déjà un aperçu de la fin de He… Il envisage de se suicider avec "hitting ground". On savait qu'il avait des tendances suicidaires et maintenant on sait comment il va vraiment finir, le sol l'attire…


2ème couplet :

SICK / feeling sickened by this fucking travesty / is just a sign of sanity /

Malade. Se sentir contaminer par cette putain de parodie est juste le signe qu'on est sain d'esprit.

Le deuxième couplet remet les choses dans l'ordre, pour ne pas rester sur le paradoxe du premier. Après avoir interpellé les hommes encore aveugle, il va s'adresser à l'un d'eux, un qui commence à ouvrir les yeux pour ne pas qu'il prenne peur, pour lui montrer que le malade n'est pas celui qu'on croit. En fait on devient sain une fois que l'on s'est aperçu qu'on est malade… Hum finalement c'est encore paradoxal lool (Ah ce Daniel il a l'art de nous faire tourner en bourrique!). Donc en gros les vrais malades sont ceux qui ne s'en rende pas compte, et la seule façon de guérir c'est de sentir la maladie en soit.
Ainsi dans le premier couplet la maladie c'était la vérité, mais maintenant c'est le monde et son travestissement. On a juste changé de point de vue.

you’re not alone / and every time that you hurt / every cut / every scar and / every time you just hate / everything that you are / it is simply the instinct to flee / to escape from this mess / this continuous rape / of what’s true / and what’s real / so you gnaw at your paw / to get out of the trap / of the cage / of our time / all that rage / is your struggle to survive /

Tu n'es pas seul et à chaque fois que tu te blesse, chaque coupure, chaque cicatrice, à chaque fois que tu détestes juste tout ce que tu es, c'est simplement l'instinct de fuir, de s'échapper hors de ce desordes, de ce viol continu de ce qui est vrai et de ce qui est réel. Alors tu te ronges la patte pour sortir du piège, de la cage de notre temps. Toute cette rage est ta lutte pour survivre.

Et maintenant si l'on suit le raisonnement de tout à l'heure (raisonnement bêtement humain lol), à savoir que les sains d'esprits doivent être plus nombreux que les malades (qu'en gros ce sont les plus nombreux qui ont raison) il faudrait que les véritables sains d'esprits soient nombreux pour que celui qui commence a ouvrir les yeux sente qu'il entre dans le monde des sains d'esprit. Et bah He pense à tout car il rassure son nouvel adepte en lui disant qu'il n'est pas seul. Ca peut ainsi le rassurer et lui faire comprendre qu'il n'est pas malade. Il lui explique ensuite que ses symptômes ne sont pas des symptômes de folie comme le disent les autres mais de guérison. Il est en même temps en train de justifier ces gestes précédents et son acte final de suicide. Tout cela est juste le moyen de s'échapper du monde et de survivre hors du monde, tout en vivant avec ceux du monde (tant qu'on est encore de ce monde… lol vous me suivez là? Je me perds moi-même). A chaque fois qu'il se fait mal c'est normal, c'est le seul remède qui amène vers la voie de la guérison (the remedy lane :D).


they think you wanna die / when in truth you just strive / biting every hand / just to stay alive / but can you hear that sound / in you ear / growing louder and loader / the whole world around you / a pounding and grinding / that tells you that / you’re not alone / it’s the sound of / thousands and thousands / of vixen teeth / hitting BONE /

Ils pensent que tu veux mourir quand tu te bats dans la vérité, en mordant chaque main, juste pour rester vivant. Mais peux-tu entendre ce son dans nos oreilles, s'amplifiant de plus en plus? Le monde entier autour de toi, un martèlement et un grincement, qui te dit que tu n'est pas seul, c'est le son de milliers et milliers de dents de renardes fracassant des os.

Il sait que, comme il l'a vécu, celui qui va commencer à vouloir sortir de la prison du monde va être fustigé par ceux qui sont encore pris dans le tourbillon de la vie. Ils vont penser qu'il veut mourir (en même temps ils n'ont pas tord… si se suicider c'est pas mourir…) alors qu'en fait il veut juste rester vivant. La notion de mort n'est pas la même selon les points de vue. La mort pour l'ensemble de la population c'est l'absence de vie, alors que pour He et pour ceux qui ouvrent les yeux c'est l'absence de vérité.
Bien sur les autres vont vouloir le ramener à la raison, a leur raison, et vont faire beaucoup de bruit pour lui montrer qu'ils sont nombreux et que donc par la même occasion il ne sera pas seul s'il reste parmi eux, parmi les "vivants"… Encore une fois c'est la raison du plus grand nombre qui veut l'emporter. Les hommes veulent prouver qu'ils ont raison parce qu'ils sont les plus nombreux.
Mais He les démasque, le bruit qu'ils font n'est que celui de renardes (pourquoi au féminin d'ailleurs hein Daniel? Juste pour que ça sonne bien pff) qui fracassent des os… Peut-être pour indiquer que ce sont eux qui sont mort (os = squelette = mort lol) et pas lui!


Refrain et coda :

step into the dark age of treason / today the only voice of reason / would have to be the sound / of the soup of the season / hitting ground... / SICK... / of these bars and these cars / I feel sick / you are making me sick / so sick / you are making me sick / it's all sick / we're all sick / you are making me sick /soup of the season / hitting ground //

Entrez dans l'âge sombre de la trahison, aujourd'hui seule voix de la raison, qui devra être le son de la soupe de la saison. Percuter le sol.
Ecoeuré… de ces barreaux et de ces voitures. Je me sens malade, vous me rendez tous malade. Tout est malade. Nous sommes tous malade. Vous me rendez malade. Soupe de la saison. Percuter le sol.


Ensuite de nouveau le refrain et la coda dans laquelle He résume très bien la situation… On est tous malade! Quelques soit notre condition. Ceux qui n'ont pas ouvert les yeux le sont, ceux qui commencent à se sentir contaminé le sont encore, et lui qui regarde ça de l'extérieur est écoeuré donc même s'il n'est plus contaminé par le monde bah il est quand même malade de voir tout ça. Et tout ça c'est le nouveau tube de la saison…. Le nouveau scoop quoi… Bien noir tout ça!
Et au final une seule solution s'impose à présent qu'il a conscience de son état : le suicide….
Comme quoi faut-il être parmi les fous de l'asile et vivre dans l'ignorance (ou plutôt faire l'autruche...) ou être celui pour qui la thérapie de l'horreur a fait ouvrir les yeux….
A méditer! Mais on connaît tous la réponse….


Hum j'appelle ça une entrée en matière fracassante pour le premier morceau de l'album! On a déjà les tenants et les aboutissants, que ça soit pour l'un ou l'autre deux sujets du concept (l'histoire de He et le procès de l'humanité) On sait ce qui ce passe dans la tête de He, on sait pourquoi il souffre et quelle voie il va choisir pour guérir… On sait aussi de quoi souffre l'humanité. Par contre ce qu'on ne sait pas sait comment peut-elle en guérir. Quoi que en fait on a la solution : pour guérir l'humanité il faut trahir ce qu'elle a construit mais en même temps s'en servir! Je m'explique : il faut la trahir parce qu'il faut montrer au grand jour sa putréfaction (ouhla j'y vais fort moi!) et il faut se servir de ce qui existe c'est-à-dire de ce qu'écoute les foules (je sais je vais peut-être un peu loin avec le "soup of the season").

Voili voilou merci à tout ceux qui ont été jusque bout de mon ptit délire. J'espère que vous n'avez pas trop été en désaccord avec ce que j'ai dit. Maintenant à vous de jouer.
Et moi je vais me coucher vu l'heure looool (mais ça fait du bien un ptit peu de philo avant de dormir, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait d'études de texte ça me manquait!)

Avatar de l’utilisateurChris_LaFouine
Omni... BE !
Messages: 2091
Inscrit le: 29 Mars 2005, 23:02
Localisation: Nantes

Messagepar Chris_LaFouine » 02 Fév 2007, 21:43

Wahou! Super merci Hitomi! Très intéressant! J'ai tout lu (j'aime beaucoup les pavés :P )

Hitomi a écrit:Je m'explique : il faut la trahir parce qu'il faut montrer au grand jour sa putréfaction (ouhla j'y vais fort moi!) et il faut se servir de ce qui existe c'est-à-dire de ce qu'écoute les foules (je sais je vais peut-être un peu loin avec le "soup of the season").

Ca me rappelle ce qu'avait dit un jour Mr[P] dans ses rares moments où il est sérieux : "Je trouve ça grave de dépendre autant d'un système aussi instable"... ça illustre bien ce que tu viens de dire!

PS : Si ça se trouve, Mr[P] parlait de Windows 98 :roll: :arrow:


Edit de Mr[P]: Ah bordel! Quelle mémoire! Je ne me souvenais même plus d'avoir dit ça :P mais maintenant que tu me le rapelle... ça devait être "système bancal" l'expression que j'ai employée (de vague mémoire) ou p't'être bien "merdique". Enfin bon, quoiqu'il en soit je suis tout à fait d'accord avec moi même.
Image Death progressif

Animae
SpiritSpirit
Messages: 106
Inscrit le: 26 Juil 2005, 19:25
Localisation: Stockholm

Messagepar Animae » 02 Fév 2007, 22:38

Wahou Hitomi ! félicitations ! C'est sympa de nous montrer tout ca.

Par contre, pour le refrain, j'aurais mis une ponctuation différente, puisque sur le site officiel, "today the only voice of reason would have to be the sound of the soup of the season hitting ground" apparait d'un trait... Bon, a priori, t'as raison pour "the soup of the season", mais après, soit c'est la soupe de la saison qui est la voix de raison, et le "hitting ground" se veut effectivement être un aperçu de la fin de He, soit c'est tout simplement que la voix de la raison est symbolisée par la son de la soupe de la saison qui touche le sol, comme si on la jetait...

Sinon, J'ai lu que Gildenlow considère que l'album commence là où il finit (He verrait défiler tout Scarsick pendant sa chute finale, pendant Enter Rain, chute qui s'étend sur des années). Il faut peut être en tenir compte pour expliquer cette chanson...
Image

Suivant

Retour vers POS. Albums / DVDs

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités

cron