THURISAZ + Guests - Dublin, 26/04/2009

fred99 fait sa chronique sur ITP !

Modérateurs: derF, Mr[P], jo, Fredian

Avatar de l’utilisateurFredian
Omni... BE !
Messages: 2031
Inscrit le: 12 Août 2005, 15:21
Localisation: Dublin (Irlande) / Montpellier (France)

Messagepar Fredian » 08 Mai 2009, 14:19

  • Jour: Sunday April 26th 2009
  • Heure: 8.45pm
  • Lieu: Fibber Magees, Dublin, Ireland
  • Evénement: THURISAZ + Last Judgement + Brigantia + Solace Of Nadir




Intro

Décidément, Thurisaz aime bien l’Irlande. Après leur mini tournée de Juin 2008 (3 dates), Thurisaz remet ça au printemps 2009 avec pas moins de 4 dates dans l’île d’émeraude. C’est assez rare pour être souligné et salué, surtout en ces temps de crise économique internationale qui font craindre à beaucoup d’observateurs et d’organisateurs de concert Metal (et même Rock par extension) irlandais, une période de vache maigre quant à l’offre live en Irlande (problèmes de rentabilité pour la plupart des groupes).

Thurisaz sera supporté ce soir par 3 groupes irlandais. En voici le programme officiel :

Tonight in Fibbers - Admission €8 - Doors 8pm

  • Solace of Nadir - 08.45 - 09.20
  • Brigantia - 09.35 - 10.10
  • Last Judgement - 10.25 - 11.00
  • Thurisaz - 11.15 - 12.15


Et les affiches:

Image Image


La salle

Je célébrais ce soir ma 10ème « salle » de concert Dublinoise différente. Enfin, « salle » est un grand mot. En effet, Fibber Magees est un pub qui s’est réservé un espace concert promouvant le Hard Rock et le Metal (Extrême). D’ailleurs leur site web arbore fièrement l’étendard de « Hard Rock Venue ».

Image

La fosse doit faire une 50aine de m² et l’affluence n’a jamais du dépasser la grosse 100aine de personnes au maxi… Un Dimanche soir… tard… Avec 3 groupes Death/Black Irlandais et « un obscur groupe Belge de Black/Death Atmosphérique » (c’est en ces termes que le vendeur de Sound Cellar, mon fournisseur favori de places de concert ici, m’avait décrit ces talentueux et prometteurs jeunes Belges)… Tellement « obscur » qu’il ne restait qu’une petite 30aine de pèlerins quand ils ont commencé leur set :?.





Solace Of Nadir

On commence cette soirée dédiée au Metal Extrême par un groupe venant du County de Cavan. Ces 4 Irlandais jouent un Death Metal à voix Black et aux rythmiques/riffs bien thrashy. Ca joue vite, le batteur tabasse (ça m’a évoqué le colossal « Schyzophrenia » de Sepultura) mais là où le bat blesse c’est lorsque la voix Black forcée et ridicule entre en scène. Quel gâchis ! D’autant que les conditions sonores non optimales n’aident pas au rendu de ce véritable capharnaüm ! Dommage car musicalement, ça envoie bien (même si ça manque d’originalité et de relief). Qui plus est, l’ambiance « répète dans un garage » du coin concert de Fibber Magees ajoute un désagréable sentiment d’amateurisme à leur prestation. Bref, beaucoup de bruit pour pas grand-chose au final.

:arrow: myspace officiel Solace Of Nadir
:arrow: Solace Of Nadir @ vampirefreaks.com



Brigantia

Tipperary et sa délectable eau de source, ses bonnes équipes de sport gaélique et Brigantia donc. Brigantia joue du Doom Metal plutôt dynamique et pêchu. On sent l’ombre de Black Sabbath planer sur les compos du groupe (cette basse prédominante, ces jeux de batterie sur les tomes et un tempo généralement mesuré à la caisse claire). Une voix Death vient parfois renforcer le côté sombre de leur musique. Les riffs sont accrocheurs et variés, le groupe n’oublie pas d’ajouter une touche mélodique à son Metal, les tempi modulent entre passages lourds et pesants et cavalcades furieuses. La voix claire officie dans un registre « plaintif » typiquement Doom. Globalement, leur musique est accrocheuse avec de réels moments d’emballement. Ne leur manque que le zeste de magie/inspiration/talent (?) qui leur permettrait de s’affranchir de leurs influences et de se forger une identité plus forte encore. Néanmoins, de loin le groupe le plus intéressant des 3 openers de la soirée !

:arrow: myspace official de Brigantia



Last Judgement

Dernier groupe de première partie ce soir, Last Judgement joue un Death Metal aux rythmes thrashy et à la guitare lead inspirée des pionniers du Techno Thrash/Death des 90ies (Death en tête). Les originaires de Dublin jouent en terrain conquis et ça se sent : grande proximité avec le public (l’affluence maxi du soir), déconnades et ambiances décontractée de mise. Au niveau prestation, j’ai trouvé la musique moins emballante que les extraits de leur myspace. Le chant et la batterie trop mis en avant ont desservi la mélodicité certaine de leurs compos, généralement servies par ces petits thèmes véloces et/ou ces solis enlevés de guitare qui viennent contrebalancer une rythmique bastonnante. Dommage, car du coup, leur propos en a perdu beaucoup d’intérêt pour ma part.

:arrow: myspace official Last Judgement





Thurisaz

Je suis venu principalement pour les voir. Je dois bien dire que l’annonce d’un Irish Tour pour cet « obscur groupe Belge » m’avait fortement interloqué. Je me répète mais c’est assez rare pour être souligné. Toujours est-il que j’attends leur prestation avec envie et impatience tant la découverte de leur second LP « Circadian Rhythm » il y a 2 ans m’avait subjuguée.

Leur musique peut être décrite par l’appellation pompeuse Blackened Doom/Death Metal mélodique/atmosphérique. Au moins, c’est exhaustif ! Plus clairement, vous pouvez la considérer comme Doom avec des passées Black/Death et une grande variété de voix. Pas moins de 5 vocalistes (:shock: oui tout le groupe participe aux colorations vocales de leur musique :!:) plus ou moins prépondérants. Peter Theuwen, le guitariste frontman s’octroie des growls Death très sombres et un chant clair posé au registre généralement grave. Mattias Theuwen, l’autre guitariste (qui arborait ce soir un t-shirt Gojira :twisted:), s’occupe de la voix Black. Ce sont les 2 chanteurs principaux. Mais Hannes Leroy, leur nouveau bassiste, vient pousser des grunts Death de temps en temps, Kobe Cannière, le claviériste vient étoffer les voix claires et Pepijn de Raeymaecker, le batteur, se charge de murmures/voix susurrées à évocation Black (un peu dans le genre d’Agalloch). Au final, cette diversité s’avère bienvenue car les voix secondaires sont utilisées avec parcimonie et intelligence, venant donc enrichir le propos musical au bon endroit (on évite ainsi le capharnaüm sonore que des interventions trop nombreuses et mal pensées constitueraient).

Image Image

La musique de Thurisaz se veut mélodique et sophistiquée sans être complexe. Et le son tout à fait acceptable (homogène et bien réglé sans être fantastique) s’avère déjà être une bonne nouvelle lorsque ‘Falling’ vient poursuivre l’intro amorcée par les bandes et les synthés de ‘Symbols’. A la richesse vocale vient s’ajouter une certaine intelligence de composition. Ainsi leurs morceaux digressent généralement autour de plusieurs mouvements habilement liés. On sent qu’un travail important a été effectué pour que le rendu reste homogène et fluide. Et ‘Falling’ en est un porte-étendard bien représentatif. Si les morceaux progressent, ils ne sont pas à proprement parler progressif (‘Point Of No Return’). En ce sens, Thurisaz se distingue d’une de ses influences majeures : les suédois d’Opeth. Thurisaz aime aussi intégrer des passages acoustiques et/ou clean dans leur musique pouvant évoquer en outre Agalloch (‘Circadian Rhythm‘ et ses arpèges délicats). Les tempi sont variés et de larges plages sont laissées au développement de parties aériennes/ambiantes sur lesquelles claviers et guitares tissent des mélodies délicates qui évoluent en général lentement. Cet aspect de leur musique peut se rapprocher du travail de Green Carnation, notamment sur leur fameux « Light Of Day, Day Of Darkness ». Ces accalmies classieuses, qu’elles soient acoustiques ou ambiantes, me renvoient aussi vers Porcupine Tree, autre influence avouée des Belges.
Pour ce qui est des parties les plus agressives, on peut rapprocher leur dynamisme du cultissime « In The Nightside Eclipse » d’Emperor mais leur intégration au sein d’une trame au final plutôt dominée par les mid-tempi m’évoque définitivement le mythique « Tales From The Thousand Lakes » d’Amorphis.

Image

Réduire la musique des Belges à cette somme d’influence serait grotesque. Et je m’empresse dès lors de chasser les mauvais esprits. On sent une certaine maturité dans les compostions issues de « Circadian Rhythm » comme en ont témoigné les 3 extraits dont nous avons bénéficié ce soir. Les influences sont digérées. Évidemment, elles perlent par endroit et permettent à tout un chacun d’y faire ses propres rapprochements. Mais, à mon sens, elles ne viennent pas empiéter le réel talent de ce jeune groupe prometteur. Ainsi l’équilibre mélodique très soigné d’un ‘Falling’ au rythme enlevé, la structure à tiroir d’un ‘Point Of No Return’ riche de variations rythmiques et de riffs saccadés (qui m’évoquent le Evergrey de « Recreation Day »), l’énergie dévastatrice et envoutante d’un ‘Circadian Rhytmn’ ponctué d’une jolie partie médiane plus calme sous forme d’arpèges en son clean. Autant de moments d’exaltation que le groupe sait projeter sur scène avec une envie réjouissante malgré la quasi absence de public (20-30 personnes maxi :shock: !).
Quant aux titres de leur premier LP « Scent Of A Dream », ils possèdent un intéressant paradoxe : des parties agressives à dominante Black que je qualifierai de plus brutes et des passages calmes aériens plus épurés. Ainsi les notes de synthé typées ‘’harpe’’ qui servent de fil rouge à un ‘When Images Are Fading’ ravageur, et les airs ‘’symphoniques’’ d’un ‘Scent Of A Dream’ à l’architecture progressive.
Enfin, je terminerai par la nouvelle chanson que le groupe nous a offerte en concert ce soir. Très doom avec une ambiance pesante, des riffs très lourds, un climat mélodique sombre. J’avoue n’avoir apprécié ce titre qu’avec une moue mi-figue mi-raisin, dans le sens où je n’y ai pas retrouvé le dynamisme et la fraicheur enivrants de leurs précédentes compositions. Inquiétant ? Peut-être... L’album en préparation confirmera ou infirmera mes craintes…

Pour l’instant je ne peux que féliciter Thurisaz pour son excellente prestation devant une si faible audience… Ils ont confirmé sur scène tout le bien que je pensais d’eux sur albums.
Bravo et encore merci d’avoir (re)consacré à l’Irlande une mini-tournée. Et puis, à l’an prochain alors (pour la promotion du prochain album) :wink: ?


set-list

Symbols (intro)
Falling
When Images Are Fading
Soul ? [new song]
Point Of No Return
Circadian Rhythm
Scent Of A Dream




:arrow: myspace officiel Thurisaz
:arrow: site officiel Thurisaz

Krijger
Human
Messages: 0
Inscrit le: 04 Mars 2011, 13:50

Re: THURISAZ + Guests - Dublin, 26/04/2009

Messagepar Krijger » 04 Mars 2011, 13:55

Merci pour les bonnes commentaires!!! Ne t'inquiète pas, c'est la chanson le plus doom de la nouvelle album qu'on a joué... ;-)

Krijger
Human
Messages: 0
Inscrit le: 04 Mars 2011, 13:50

Re: THURISAZ + Guests - Dublin, 26/04/2009

Messagepar Krijger » 04 Mars 2011, 13:56

Et on revient a Dublin en septembre!!! ;-)

Krijger
Human
Messages: 0
Inscrit le: 04 Mars 2011, 13:50

Re: THURISAZ + Guests - Dublin, 26/04/2009

Messagepar Krijger » 04 Mars 2011, 14:09

Hey dear friends !!

First of all, we're glad to say, that after more than a year being in and out of the studio, the recording, mixing and mastering of the new album ' The Cimmerian Years' finally came to an end. Last sunday we officially spent our last minutes in the CCR-studio, adjusting and adding the last samples!

Second of all, we're proud to announce that we signed a deal with SLEASZY RIDER RECORDS from Greece (Ancient, The Elysian Fields, Prejudice...)! They will release our third album 'The Cimmerian Years', which will be available in May 2011!

So... What to expect? One could say it's gonna be a known mixture of styles, yet so very different... It's gonna be the known combination of different vocals, yet so very different... It's gonna be the known soundscapes of bombast and melody, yet again so very different... Let's just say, it will sound familiar and it won't... ;-)

We've uploaded a video, with live footage, from the first two songs that will be on the album: 'Broken' & 'My Precious Unknown'. It gives you an idea of what to expect from 'The Cimmerian Years'. A big thanx to our soundengineer Nik for this one! Enjoy!!

[url]http://www.youtube.com/watch?v=4ay712uzgGo[/url]

On myspace, you can check out some new songs: 'My Precious Unknown' & 'Second Mirror': [url]www.myspace.com/thurisazmusic[/url]

The artwork is done by the Dutch artist Geert van Mook. Here's a first glance of the cover. Thanx to Geert for doing a splendid job!

[img]http://i174.photobucket.com/albums/w115/spiere/thurisazfinal3.jpg[/img]

Tracklist

1: Broken
2: My Precious Unknown
3: Second Mirror
4: No Regrets [b](feat. Novembers Doom's Paul Kuhr)[/b]
5: Fare Thee Well
6: The Carnival Of Miscreation
7: Inner Voices
8: Unhealed [b](feat. Inis Cathaigh's Els Blieck)[/b]
9: A Glance Of Misperception [b](feat. Saturnus' Thomas A.G. Jensen)[/b]

News about how to pre-order your promo-package will be posted on April 1st. Be sure to order on time, there will only be 100 promo-packs available!

Soon more information on release-shows, new shirts, tours, etc...

See ya!

Thurisaz


Retour vers HS. Musique [les chroniques live de fred99]

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités

cron