Inland Empire- David Lynch

Ciné, DVD... Partagez vos coups de coeurs... ou vos coups de gueules ;-) Cette section est également ouverte aux séries TV ;-)

Modérateurs: derF, Mr[P], jo

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Inland Empire- David Lynch

Messagepar tim » 19 Mars 2007, 13:24

Quelqu'un a-t-il vécu l'expérience?
Lynch pousse plus loin que jamais, et fait un film carrément extrême. C'est très dur. J'ai jamais autant frissonné au cinéma (Blair Witch ça me fait pas grand chose). Difficile de parler d'une telle expérience. Quelqu'un pour m'aider?
Je sais même pas si j'ai aimé (loin d'être mon préféré de lui), mais en tout cas c'est unique et ce mec est vraiment barjot. Il a un talent hallucinant.
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurMetalYogi
AdministrateurAdministrateur
Messages: 2836
Inscrit le: 09 Sep 2003, 22:41
Localisation: Rouen

Messagepar MetalYogi » 19 Mars 2007, 22:02

c'est ce film qui a été tourné sans réel scenario?
Si une scie scie un cyprès, six scies scient the number of the beast

Avatar de l’utilisateurAsh
Used To PainUsed To Pain
Messages: 660
Inscrit le: 17 Mai 2005, 12:08
Localisation: Bourges

Messagepar Ash » 19 Mars 2007, 23:47

J'ai été très intrigué par Lost Highway, complètement fasciné par Mullholland Drive (quelle expérience !) et totalement transporté et subjugué par la série Twin Peaks mais j'appréhende d'aller voir Inland Empire. Il est taré ce Lynch.


Ash
Then I came to be - Gildenlöw
To do is to be - Nietzsche
To be is to do - Kant
Do be do be do - Sinatra

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 19 Mars 2007, 23:54

Ouais yogi c'est celui là. En fait il l'a écrit au fur et à mesure, lorsqu'il décidait de tourner des scènes avec son actrice (et voisine) Laura Dern. Il voulait tenter cette expérience d'un tournage sur plusieurs années.

Je suis comme toi Ash, sauf que j'ai pas vu la série. J'aime vraiment ce qu'il fait. Pour moi, qu'on aime ou pas, c'est un des plus grands metteurs en scène actuellement. Là où j'envoyais tout le monde voir Mulholland Drive, j'hésite plus sur Inland Empire. Je pense que ce sont des expériences intéressantes à vivre, mais faut pas y aller pour voir un film normal. Disons que c'est pour un public averti.
Mais malgré tout, il a reçu une très bonne critique et un bon accueil publique. C'est ça qui me fascine chez ce mec...
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurFox
PilgrimPilgrim
Messages: 153
Inscrit le: 21 Fév 2007, 17:59
Localisation: Nantes

Messagepar Fox » 20 Mars 2007, 11:16

Pas vu pour l'instant.

Je tiens Lynch en très haute estime, et suis intimement convaincu que Lost Highway et Mulholland Drive sont deux des expériences cinématographiques les plus stimulantes que l'on puisse vivre... Mais là, le peu que j'en ai vu, désolé mais je n'adhère pas. Je me demande quand s'arrête le génie d'un artiste et quand commence le grand n'importe quoi que l'on va inconsciemment cautionner parce que c'est Lynch. Ses choix artistiques sur ce film me déplaisent a priori.

Je le louerai sans doute en DVD le moment venu histoire de me faire ma religion... On verra bien...
"Le soir du diable s'est décomposé, me déchirant les joues" _ Ange

Avatar de l’utilisateurAsh
Used To PainUsed To Pain
Messages: 660
Inscrit le: 17 Mai 2005, 12:08
Localisation: Bourges

Messagepar Ash » 20 Mars 2007, 11:26

"Expérience" c'est vraiment le maître-mot avec les films de Lynch. Vivre une expérience que je qualifierais de :shock: . Je pense qu'il faut ôter toute part de rationnel que nous avons en nous pour pouvoir regarder de tels films et se laisser guider, éviter de résister à tout rappel à la réalité, renoncer à toute normalité. On ne comprend pas tout, beaucoup d'interprétations viennent à l'esprit, mais les images, les sons, la façon de filmer les scènes restent ancrés, on n'en sort jamais indemne.

C'est délirant sans être du n'importe quoi, c'est très souvent je dirais "faussement rationnel" : au moment où se dit "ah cette scène là ça se tiens", où on pense pouvoir se réfugier dans un moment de totale compréhension, voilà que vlan, tout s'écroule, Lynch anéantit toutes les conventions cinématographiques et nous plonge dans un abîme immatériel sans retour. On essaie de recoller les morceaux souvent en vain car il y a toujours quelque chose qui manque. Lynch nous triture les méninges mais faut-il pour autant essayer d'y trouver une explication ? Non, car c'est une expérience.

Expérience bouleversante, parfois drôle, parfois effrayante. Lynch joue avec toutes les émotions.

Est-ce du génie ? Je pense. Mais je comprend qu'on puisse être rebuté par une telle "expérience".

Quand je pense qu'il a fait des films "simples" comme Elephant Man (qu'il semble dénigrer) ou A True Story (superbe film).

Je pense que j'irai voir Inland Empire un de ces jours, comme tu me l'incites, TimAmerica, mais j'appréhende... C'est toujours une démarche particulière que de se dire "tiens, allez, je vais aller voir le dernier Lynch"...

Je te conseille vivement la série Twin Peaks qui elle aussi contient son lot de scènes surréalistes. Assez rationnelle au début mais par la suite, ben... il faut vivre l'expérience :wink: (on parle d'une sortie coffret en DVD pour cet été). Le film est complémentaire mais peut se voir sans la série (quoique...).


Ash
Then I came to be - Gildenlöw
To do is to be - Nietzsche
To be is to do - Kant
Do be do be do - Sinatra

Avatar de l’utilisateurAsh
Used To PainUsed To Pain
Messages: 660
Inscrit le: 17 Mai 2005, 12:08
Localisation: Bourges

Messagepar Ash » 20 Mars 2007, 11:29

Fox a écrit:Je me demande quand s'arrête le génie d'un artiste et quand commence le grand n'importe quoi que l'on va inconsciemment cautionner parce que c'est Lynch.

C'est effectivement de cela dont j'ai peur...


Ash
Then I came to be - Gildenlöw
To do is to be - Nietzsche
To be is to do - Kant
Do be do be do - Sinatra

Avatar de l’utilisateurMr Manatane
Used To PainUsed To Pain
Messages: 618
Inscrit le: 14 Avr 2005, 15:39
Localisation: ...Orléans (45)

Messagepar Mr Manatane » 20 Mars 2007, 12:11

Domage, il n'était pas présent dans les salles Orléanaises... je suis fan de Lynch, j'ai vu l'intégrale de Twin Peaks au moins 3 fois, j'adore Lost Higway et Mulholand (même si ce dernier est très repompé de ce qu'il a déjà fait), ainsi que The Staight Story (qui en complètement décalé par rapport aux autres). Et que dire d'Eraser Head (oui...que dire? Celui ci faut s'accrocher...)?

Mais Lynch c'est du cinéma différent, pour certains d'la "fausse prise de tête artistique"... mais il y a des très bonnes choses! Et j'aime les oeuvres qui laissent une certaine place à l'interpretation... (ITPien Avant tout! :wink: )
Image...

Avatar de l’utilisateurGrezag
SpiritSpirit
Messages: 136
Inscrit le: 27 Sep 2006, 16:44
Localisation: Essonne

Messagepar Grezag » 20 Mars 2007, 13:15

Je n'ai vu que Mulholland Drive qui a été pour moi la plus grosse claque et expérience cinématographique que j'ai vécu ! J'ai totalement halluciné, ça m'a empeché de dormir et j'ai fait que d'y penser pendant une semaine...

J'aimerais en voir plus souvent des films comme ça, on m'a vite conseillé Lost Highway, je vais essayer de me le procurer dès que je peux...

Twin peaks c'est une série TV ? :oops:

(Je viens de regarder Avalon de Oshii, remarquable, une véritable oeuvre d'art, je le conseil à tous les fans de Lynch mais aussi de Matrix et Existenz ;))
Carpe Diem.

Avatar de l’utilisateurFox
PilgrimPilgrim
Messages: 153
Inscrit le: 21 Fév 2007, 17:59
Localisation: Nantes

Messagepar Fox » 20 Mars 2007, 16:04

Grezag a écrit:(Je viens de regarder Avalon de Oshii, remarquable, une véritable oeuvre d'art, je le conseil à tous les fans de Lynch mais aussi de Matrix et Existenz ;))


Même si c'est pas le sujet, je suis dubitatif concernant Avalon... Oui, esthétiquement c'est très novateur, et le basculement des valeurs qui a lieu dans le dernier quart est à ce titre un choc sensoriel impressionnant. Mais sur le fond, j'ai trouvé ça... Léger. Et un peu chiant aussi.

Bon, la fin sur fond d'opéra rend bien, particulièrement en salle (je l'avais vu en avant-première à l'époque).
"Le soir du diable s'est décomposé, me déchirant les joues" _ Ange

Avatar de l’utilisateurAsh
Used To PainUsed To Pain
Messages: 660
Inscrit le: 17 Mai 2005, 12:08
Localisation: Bourges

Messagepar Ash » 20 Mars 2007, 17:25

Grezag a écrit:Je n'ai vu que Mulholland Drive qui a été pour moi la plus grosse claque et expérience cinématographique que j'ai vécu ! J'ai totalement halluciné, ça m'a empeché de dormir et j'ai fait que d'y penser pendant une semaine...

"Silencio..."

On en ressort complètement déséquilibré, tous les sens en éveil...

Grezag a écrit:J'aimerais en voir plus souvent des films comme ça, on m'a vite conseillé Lost Highway, je vais essayer de me le procurer dès que je peux...

Je le qualifierais de plus sombre que Mulholland drive, moins d'images marquantes mais tout aussi perturbant.

Grezag a écrit:Twin peaks c'est une série TV ? :oops:

Yep, 29 épisodes diffusés à l'époque sur feu La Cinq en 1990. Et un film, sorte d'appendice (mais qui peut être pris comme un film à part entière) sorti en 1992 (la scène du salon-bar :shock: ). Dès le générique on est transporté dans un autre monde à la fois rassurant et incertain. C'était ma drogue télévisuelle à l'époque (je me souviens lorque je l'ai visionné une 2ème fois en VHS, je laissais le générique à chaque fois (musique d'Angelo Badalamenti), je ne m'en lassais pas tellement il était envoûtant). D'ailleurs, les BO de ses films sont souvent remarquables (Twin Peaks et Lost Highway en particuliers).


Ash
Then I came to be - Gildenlöw
To do is to be - Nietzsche
To be is to do - Kant
Do be do be do - Sinatra

Avatar de l’utilisateurFredian
Omni... BE !
Messages: 2031
Inscrit le: 12 Août 2005, 15:21
Localisation: Dublin (Irlande) / Montpellier (France)

Messagepar Fredian » 20 Mars 2007, 17:52

Je me permets de mentionner en complement de tout ce que vous avez deja cite "Sailor Et Lula" avec une bonne performance de Nicolas Cage tout jeunot :wink:


Sinon, je viens d'apprendre (merki wiki :wink: ) que David Lynch a realise le DVD "Lichtspielhaus" de Rammstein :shock:

Messages: 139
Inscrit le: 05 Mars 2007, 17:19
Localisation: sud de la france

Messagepar infinitedreams » 20 Mars 2007, 18:30

Fox a écrit:Je me demande quand s'arrête le génie d'un artiste et quand commence le grand n'importe quoi que l'on va inconsciemment cautionner parce que c'est Lynch. Ses choix artistiques sur ce film me déplaisent a priori.



Complètement d'accord avec toi!
Je n'avais pas encore entendu parler de ce film mais c'est toujours une expérience particulière qu'un Lynch!
Je ne sais pas si quelqu'un a vu son premier film Eraserhead mais c'est complètement déroutant!
J'ai toujours un peu peur de voir ce genre de film car on attend beaucoup et parfois on en ressort complètement consterné, chamboulé voir perplexe..... il m'en a fallu du temps pour cerner Mulholland drive et au final je ne sais toujours pas quoi en penser.......
Crier au génie car c'est un Lynch peut aussi aboutir à un grand n'importe quoi artistique!
Lost my love, Lost my life
In this garden of Fear......
In a BRAVE NEW WORLD

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 21 Mars 2007, 19:01

Ash a écrit:"Expérience" c'est vraiment le maître-mot avec les films de Lynch. Vivre une expérience que je qualifierais de :shock: . Je pense qu'il faut ôter toute part de rationnel que nous avons en nous pour pouvoir regarder de tels films et se laisser guider, éviter de résister à tout rappel à la réalité, renoncer à toute normalité. On ne comprend pas tout, beaucoup d'interprétations viennent à l'esprit, mais les images, les sons, la façon de filmer les scènes restent ancrés, on n'en sort jamais indemne.

C'est délirant sans être du n'importe quoi, c'est très souvent je dirais "faussement rationnel" : au moment où se dit "ah cette scène là ça se tiens", où on pense pouvoir se réfugier dans un moment de totale compréhension, voilà que vlan, tout s'écroule, Lynch anéantit toutes les conventions cinématographiques et nous plonge dans un abîme immatériel sans retour. On essaie de recoller les morceaux souvent en vain car il y a toujours quelque chose qui manque. Lynch nous triture les méninges mais faut-il pour autant essayer d'y trouver une explication ? Non, car c'est une expérience.

Expérience bouleversante, parfois drôle, parfois effrayante. Lynch joue avec toutes les émotions.

Est-ce du génie ? Je pense. Mais je comprend qu'on puisse être rebuté par une telle "expérience".

Quand je pense qu'il a fait des films "simples" comme Elephant Man (qu'il semble dénigrer) ou A True Story (superbe film).

Je pense que j'irai voir Inland Empire un de ces jours, comme tu me l'incites, TimAmerica, mais j'appréhende... C'est toujours une démarche particulière que de se dire "tiens, allez, je vais aller voir le dernier Lynch"...

Je te conseille vivement la série Twin Peaks qui elle aussi contient son lot de scènes surréalistes. Assez rationnelle au début mais par la suite, ben... il faut vivre l'expérience :wink: (on parle d'une sortie coffret en DVD pour cet été). Le film est complémentaire mais peut se voir sans la série (quoique...).


Ash



Tu résumes assez bien ce que c'est d'oser aimer le cinéma de Lynch. Ca demande un vrai investissement personnel, et je trouve ça bien, plutôt à contre-courant d'une tendance à faire des films où y'a un minimum de place faite à la vision personnelle.



Fox a écrit:

Je me demande quand s'arrête le génie d'un artiste et quand commence le grand n'importe quoi que l'on va inconsciemment cautionner parce que c'est Lynch. Ses choix artistiques sur ce film me déplaisent a priori.



Je suis également d'accord avec ça. C'est malheureusement assez présent dans le cinéma. Et pas que.
C'est pour ça que je ne vois pas ce film comme l'oeuvre d'un génie. Il a poussé son art au plus loin (enfin j'espère qu'il n'essaiera pas de pousser plus encore), fait un film expérimental, plus encore que les autres. Pour moi, quand il se lance dans un tel projet, il n'a pas l'idée d'en faire un grand film. Juste une grosse expérience personnelle, avec une nouvelle manière de travailler, et après, si possible, d'apporter un truc au public. Et je trouve ça bien. Après on aime ou pas.
Si l'on parle de génie, c'est pas à lui qu'il faut s'en prendre, mais plutôt à ce qu'on va en dire, dans les médias et par les critiques, ou même nous.

Tout ça pour dire que ce film n'est pas du n'importe quoi, ni une oeuvre d'art. C'est une nouvelle pierre à son oeuvre, et pour ça, pour les fans, c'est intéressant à voir. Même au risque d'être déçu. Pour les autres, j'ai plus de mal à conseiller.



Pour la série, j'aurai l'occasion de l'avoir, mais c'est plus que le format de série me donne du mal. Ca veut dire qu'il faut se donner du temps pour tout regarder, et ce temps, j'ai parfois du mal à me le donner. Je ne regarde aucune série, même si je sais qu'il s'en fait de plus en plus de bonnes. Peut-être qu'un jour je m'y mettrai, mais c'est quand j'aurai plus de temps.



Et puis Avalon (pour renforcer le HS), je l'ai vu lorsqu'il est sorti (je sais plus quelle année). Je me souviens qu'il m'avait bien frappé. Esthétiquement, c'est évident, j'en ai même des images très nettes. Il est magnifique et apporte vraiment quelque chose. Par contre, je ne me souviens plus du tout de l'histoire...
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurFox
PilgrimPilgrim
Messages: 153
Inscrit le: 21 Fév 2007, 17:59
Localisation: Nantes

Messagepar Fox » 22 Mars 2007, 11:59

TimAmerica a écrit:C'est pour ça que je ne vois pas ce film comme l'oeuvre d'un génie. Il a poussé son art au plus loin (enfin j'espère qu'il n'essaiera pas de pousser plus encore), fait un film expérimental, plus encore que les autres. Pour moi, quand il se lance dans un tel projet, il n'a pas l'idée d'en faire un grand film. Juste une grosse expérience personnelle, avec une nouvelle manière de travailler, et après, si possible, d'apporter un truc au public. Et je trouve ça bien. Après on aime ou pas.


C'est une bonne façon de voir les choses. Très saine. Ca nous rappelle aussi à quel point une oeuvre échappe à son créateur une fois déployée sur la place publique : les critiques et les spectateurs ne vont pas juger que le contenu, ils vont aussi juger les intentions, sans aucune certitude de bien traduire la volonté du cinéaste.

Complètement d'accord avec toi, donc. ^^

TimAmerica a écrit:Et puis Avalon (pour renforcer le HS), je l'ai vu lorsqu'il est sorti (je sais plus quelle année). Je me souviens qu'il m'avait bien frappé. Esthétiquement, c'est évident, j'en ai même des images très nettes. Il est magnifique et apporte vraiment quelque chose. Par contre, je ne me souviens plus du tout de l'histoire...


C'est pas pour dire, mais si tu ne te souviens plus de l'histoire, c'est pas bon signe pour l'histoire en question. :mrgreen:
"Le soir du diable s'est décomposé, me déchirant les joues" _ Ange

Suivant

Retour vers HS. Cinéma

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron