Luis Bunuel

Ciné, DVD... Partagez vos coups de coeurs... ou vos coups de gueules ;-) Cette section est également ouverte aux séries TV ;-)

Modérateurs: derF, Mr[P], jo

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Luis Bunuel

Messagepar tim » 18 Fév 2007, 02:21

Est ce que des gens connaissent de ses films?
Je profite d'une rétrospective à l'Institut Lumière à Lyon pour m'en faire une tripotée. Et c'est excellent!
Quelqu'un pour en discuter?
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurFredian
Omni... BE !
Messages: 2031
Inscrit le: 12 Août 2005, 15:21
Localisation: Dublin (Irlande) / Montpellier (France)

Messagepar Fredian » 18 Fév 2007, 03:42

Présent !!! :)

J'ai eu l'occasion d'assister à une rétrospective assez exhaustive de son oeuvre cinématographique il y a 4-5 ans dans le cadre du Festival International du Cinéma Méditerranéen de Montpellier.

Et ça m'a permis de découvrir ses tous premiers pas en tant que réalisateur avec des films trés incisifs.
Notamment sa période surréaliste avec "Un chien andalou" [avec Dali](1928) et L'Âge d'or (1930).
Et ses tous premiers films: "Los Olvidados" (1950) ( Fiche Technique Wikipédia ) qui est un chef d'oeuvre et que tu ne dois pas rater s'il passe, tim :wink: !!! ; "El" (1952), "On A Volé un Tram" (1953), "Les Hauts de Hurlevents" (1954), "Le Fleuve de la Mort" (1954), "La vie criminelle d'Archibald de la Cruz" (1955), "Nazarin" (1958) ...etc...

Puis, ses "classiques":
"Viridiana" (1961) et "L'ange exterminateur" (1962) avec Silvia Piñal
"Belle de jour" (1966) et "Tristana" (1970) avec Catherine Deneuve


Bref, régale-toi bien petit veinard.
Moi ça me rappelle une semaine riche en cinéma et en rencontres que j'ai passé à ce beau Festival 8)

Avatar de l’utilisateurtim
Used To PainUsed To Pain
Messages: 421
Inscrit le: 25 Oct 2004, 15:21
Localisation: Elysée

Messagepar tim » 18 Fév 2007, 22:15

T'en fais pas pour moi, je me prive pas!
Pour Los Olvidados, je voulais vraiment le voir, mais je suis arrivé trop tard sur Lyon et il ne passait dejà plus.
Pour le reste, j'en suis à:
-L'Ange Exterminateur: moyennement fan de surréalisme, celui-ci me plait vraiment car il ne va pas trop loin même si le sujet l'ai complètement. La bourgeoisie en prend sérieusement pour son grade (comme dans la plupart de ses films d'ailleurs). La fin est énorme, quand c'est au tour de l'Eglise... Le sourire monte automatiquement aux lèvres et on ressort avec une grosse patate.

-Nazarin: le curé hyper bon dans son rôle mais qui créé des catastrophes autour de lui et rate tout ce qu'il fait. En plus il traîne avec une pute et une malade mentale. Mais à quoi sert l'Eglise?...

-Viridiana: une super comédienne (Silvia Pinal), en nonne qui va déchanter. Sa descente est excellente. Et la encore la toute dernière scène est une merveille d'intelligence avec jeu de mot ouvrant de drôles de perspectives...

-El: peut-être mon préféré jusque là. Le personnage principal est vraiment très très travaillé, super complexe. Un des mecs les plus détestable que j'ai vu, mais tu finis par souffrir pour lui.

-La Mort en ce Jardin: j'aime un peu moins. Après une insurrection dans un village, un groupe va se perdre dans la jungle mexicaine. Les comportements vont changer et les rapports se complexifier à mesure qu'ils s'y perdent. C'est assez à part du reste mais il reste sa patte. Avec Simone Signoret, Michel Piccoli en curé et Charles Vanel.


Voila pour l'instant. Mais la suite arrive. Je crois La Voie Lactée, que j'attend avec pas mal d'impatience...

Tu m'as l'air pas mal branché cinéma. Il n'y a pas un paquet de monde à avoir vu une dizaine de Bunuel...
Travailler plus pour gagner plus et s'acheter un billet pour Moscou

Avatar de l’utilisateurFredian
Omni... BE !
Messages: 2031
Inscrit le: 12 Août 2005, 15:21
Localisation: Dublin (Irlande) / Montpellier (France)

Messagepar Fredian » 19 Fév 2007, 13:27

tim a écrit:Tu m'as l'air pas mal branché cinéma. Il n'y a pas un paquet de monde à avoir vu une dizaine de Bunuel...



Effectivement, avec la Musique, c'est ma seconde passion :wink:

Et je revendique une grande curiosite par-dela les styles, les genres, les epoques et les cultures ....

... seul bemol, la vie est trop courte pour tout decouvrir ... :(


- edit -

D'ailleurs, quand j'aurais un peu plus de temps (la semaine prochaine normalement, je me pencherai davantage sur ton topic "anime").
De souvenir, j'avais vu pas mal de court-metrages d'animation de Pierre Laguionie (je ne suis plus sur du prenom en fait .. :roll:) sur Arte.

Avatar de l’utilisateurFredian
Omni... BE !
Messages: 2031
Inscrit le: 12 Août 2005, 15:21
Localisation: Dublin (Irlande) / Montpellier (France)

Messagepar Fredian » 17 Oct 2007, 00:43

tim a écrit:-L'Ange Exterminateur: moyennement fan de surréalisme, celui-ci me plait vraiment car il ne va pas trop loin même si le sujet l'ai complètement. La bourgeoisie en prend sérieusement pour son grade (comme dans la plupart de ses films d'ailleurs).


Je déterre un peu ce topic car j'ai revu il y a peu à la TV Irlandaise "Le Charme Discret De La Bourgeoisie" ... en Français (je ne me rappelais plus que le Français était la V.O. de ce film-là).

Quel film !!! La bourgeoisie en prend sérieusement pour son grade !!!

Ce film nous montre une bourgeoisie qui est troublée dans ses habitudes et sa fausse bienveillance de situation par des événements extérieurs qui l'obligent à ... repousser incessemment un ... repas !!!

Certains codes bourgeois sont ainsi parodiés à outrance, l'archevêque se faisant embaucher comme jardinier et l'ambassadeur, dévorant avidemment sa tranche de gigot sous la table, comme un chien, alors que la "guerre" éclate dehors ...

Les conventions du cinéma sont elles-même remises en cause, quand les acteurs-convives découvrent qu'ils sont au milieu d'une scène de théâtre...

La scène avec les fantômes dans la prison est assez surréaliste aussi ...


Bref, un film piquant, acide qui dénonce violemment une claste égocentrique et nombriliste de nos sociétés.

A ce propos, le titre est d'une délicieuse ironie :mrgreen:


Retour vers HS. Cinéma

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron